Retour en haut



Durot, le nouveau prince de la Montagne

Limonest (26 au 28/09) : Kévin Durot créé la surprise

Agé de 22 ans, l'Axonais Kévin Durot s'est imposé à Limonest, lors de la Finale 2014. 
© Olivier Desdevises

Pour la première des trois éditions consécutives de la Finale de la Coupe de France de la Montagne, disputées à Limonest, c’est le jeune Kévin Durot (Norma M20 FC) qui remporte sur les pentes du Mont-Verdun, la 15ème édition du rendez vous des « montagnards ». Au classement général, il devance l’auvergnat Sébastien Chabin (Dallara F396) et le rhônalpin Damien Chambérod (Norma M20 F).

A seulement 22 ans, Kévin Durot est sans doute le ou l’un des plus jeunes vainqueurs de la Finale de la Coupe de France de la Montagne. Au cours de cette première finale disputée dans les monts du lyonnais, le pilote de la Norma a d’entrée de jeu montré tout son potentiel. Le samedi et sous un ciel ensoleillé, il plaçait son nom en haut de la feuille des temps lors de la seconde manche des essais libres (1m29,458s), devançant l’isérois Damien Chamberod d’un courte tête. Ces deux là allaient croiser le fer tout le week-end offrant une représentation fabuleuse pour les deux mille spectateurs présents aux abords de la D92.

Le dimanche, la bagarre allait être au rendez vous ! Les hostilités étaient lancées par Damien Chambérod, qui claquait le meilleur temps dans la matinée, confirmant ses performances du samedi. Parti à la faute, Kévin Durot pointait aux alentours de la trentième place. Seul le solide et expérimenté Marcel Sapin, à bord de sa monoplace, tenait la dragée haute au leader, pointant à moins d’une seconde.

Lors de la deuxième montée de course, Kévin Durot répliquait de fort belle manière allant chercher un temps sous la barre des 1m28 ! Cette performance lui permettait de prendre l’ascendant sur ses opposants. Chambérod faisait même une petite faute après la ligne d’arrivée, qui allait lui être fatale, car il ne pourrait faire une troisième montée. C’est David Guillaumard qui profitait de l’aubaine pour s’adjuger le second temps de référence lui permettant d’espérer jouer les troubles fêtes lors de l’ultime assaut.

Mais à l’occasion de la dernière montée de la journée, le titulaire de l’ASA du Détroit, Kévin Durot ne lâchait pas prise. Il signait encore une fois le temps de référence. Sébastien Chabin sur la Dallara F396 se démarquait en signant sa performance du week-end, lui offrant la possibilité de terminer sur la seconde marche du podium final, devant Damien Chambérod.

Classement général de la finale
Course de côte VHC